multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

vendredi 15 septembre 2017

VIVRE EN HARMONIE AVEC L’UNIVERS




Paroles Esséniennes : Pour les Esséniens en effet, la pureté et la loyauté constituaient des règles de vie absolues. Ils étaient encore appelés "Frères à la Blanche tunique" ou bien "Thérapeutes", et s'étaient voués à vivre en accord avec la Connaissance primordiale dont nous parlions dans notre Premier Chapitre, afin que celle-ci puisse être conservée et retransmise au mieux, de génération en génération. Cela est illustré par un fait historique : ils furent, en raison de leur loyauté, exemptés du serment d'allégeance sous le règne d'Hérode le Grand, Roi de Judée.

Communier était pour les Esséniens un acte essentiel permettant à chaque homme de vivre dans cette dimension essentielle d'Amour et de Respect sacrés. Il existe pour chaque jour de la semaine, deux Communions Esséniennes : l'une pour le matin et l'autre pour le soir.

Six de ces Communions du matin sont consacrées : aux "Anges de la vie", aux "Anges du Soleil", aux "Anges de l'Eau", aux "Anges de l'Air" et aux "Anges de la Terre".



La première de toutes étant consacrée, le matin du Shabbat, à notre "Mère la Terre". Chaque communion était, au réveil, précédée d'un exercice de respirations lentes faites 3 fois de suite (ou 10 fois en cas de fatigue, "d'encrassement" intérieur, ou de maladie) selon ces 3 séquences :

1 - Inspiration profonde et lente, en prononçant mentalement :
"J'absorbe lumière, énergie, santé et vitalité";
2 - Blocage le plus long possible sans gêne ou inconfort, en prononçant mentalement: "J'assimile cette Lumière et cette Energie";
3 - Expiration lente, en prononçant mentalement :
"Je rejette impuretés, toxines et déchets".


  

Afin d'illustrer leurs pratiques, nous prendrons l'exemple de la Communion matinale du Vendredi, précédant le Shabbat : celle de "L'Ange de L'Air".

Nous glorifions le souffle sacré,
Au premier rang de la création,
Et vénérons la sagesse éternelle.
Tu rencontreras l'Ange de l'air,
Dans la fraîcheur de la forêt,
Où patiemment il attend que tu quittes
Les villes humides et surpeuplées.
Cours à sa rencontre et laisse-le pénétrer en toi.
Aspire longuement,
Respire profondément
Son souffle qui te purifie,
Car le rythme de ta respiration engendre la connaissance
Qui te révélera la sainte Loi.
L'ange de l'air plane, invisible.
Suis-le et tu trouveras Dieu.
Le parfum du vent dans les cyprès
Est plus doux que le fin nectar d'une grenade au goût de miel.
Plus doux encore est le parfum des êtres divins
Qui révèlent et enseignent la sainte Loi.
Saint est l'ange de l'air qui répand une senteur
Purifiant toute souillure.
Approchez nuages, approchez l
Le vent souffle dans les hauteurs
Et mène vos mille et mille gouttes
Vers les sources intarissables de la terre.
Par sa puissance, le père céleste a créé la terre,
Le monde est né de sa sagesse,
Les cieux se sont déployés par sa volonté.
Lorsque sa voix s'élève,
Une multitude de sources parcourent les nuées.
Du tréfonds de la terre il attire les brouillards,
Il fait jaillir la foudre de la pluie
Et son souffle devient vent.
De même que la mer rassemble les eaux
Qui montent et descendent entre les cieux et la terre,
De même, lève-toi et suis leur mouvement !
Car c'est pour éveiller ta conscience
Et t'élever à lui
Que le père céleste
A créé l'espace éternel et lumineux.
Aucun homme ne peut se présenter devant lui
Si l'ange de l'air lui barre le chemin.
Ton corps doit respirer l'air de la mère terrestre
Et ton esprit la sainte Loi du père céleste.

Cette communion est extraite du beau livre "Vivre en harmonie avec l'univers" d'Edmond Bordeaux-Szekely qui nous offre de découvrir la version intégrale des quatre tomes de l'Evangile essénien dans l'admirable traduction qu'il nous en propose.

Nous voulions partager avec toi le texte de l'une de ces Communions afin de rendre hommage à ceux qui, descendants et héritiers des initiés de "L'Ecole des mystères de l'oeil d'Horus", s'étaient donnés comme Règles de vie fondamentales : la Pureté, la Loyauté et la Compassion.

Nous ne pouvons qu'espérer que leurs textes "Manuscrits de la Mer Morte", retrouvés dans les cavernes de Qumrân, soient rendus publics - et le plus largement - dans leur traduction la plus exhaustive, plutôt que d'être conservés secrets pour la plupart, et de continuer néanmoins à alimenter des guerres théologiques entre les tenants des trois grandes religions monothéistes (dont beaucoup de dogmes se verraient d'ailleurs démystifiés et rendus totalement caduques du fait de leur divulgation dans le grand public)…


Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité