multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

vendredi 4 août 2017

La Diversité des activités pour canaliser nos énergies / SEXUALITE PHYSIQUE



Plus un homme ou une femme apprend à conserver son énergie vitale, son énergie sexuelle, plus sa réserve énergétique augmente, cette personne devient comme un centrale électrique de plus en plus puissante et avec un rayonnement de plus en plus grand. Dans les premiers mois ou les premières années d'apprentissage du Tantrisme, cela peut être difficile par moment de contenir toute cette puissante énergie en nous, car en général, nous ne sommes pas habitués à cela. Nous sommes plutôt habitués à libérer notre énergie sexuelle chaque fois que nous la sentons un peu présente dans notre bassin ou dans l'ensemble de notre corps.




La sexualité tantrique rend parfois un peu nerveux dans le sens de plus fébrile, plus vitalisé, plus énergisé, comme le sont habituellement les enfants et les adolescents qui sont en grande santé et grande vitalité car ils n'ont pas encore commencé à se dévitaliser par les pertes de leur énergie sexuelle. Pour se sentir bien, quand l'énergie est très élevée, il faut parfois diversifier nos activités, bouger, apprendre, expérimenter, créer... afin que toute cette belle énergie en nous se diffuse à travers toutes nos activités. Dans ce sens, la sexualité tantrique peut parfois rendre les gens très puissants au niveau des sports, des arts, de la concentration, de la volonté, de la capacité à Aimer concrètement et à écouter leurs intuitions, parce qu'ils sont  constamment dans des vibrations plus hautes qui allègent leur vie et rendent chaque activité plus aisée, plus légère, plus invitante.

À l'inverse, les gens qui se dévitalisent fréquemment sont plus souvent amorphes, dépressifs, négatifs, car ils abaissent constamment leurs vibrations en expulsant leurs énergies sexuelles dans l'orgasme. De plus, s'ils se dévitalisent très souvent (par exemple: pour les gens qui se masturbent fréquemment), leur réserve d'énergie vitale au niveau éthérique va tellement s'affaiblir qu'elle ne sera plus suffisante un moment donné pour leur permettre leurs orgasmes, alors ils auront besoin d'aller puiser dans leurs réserves énergétiques plus élevées au niveau atral (émotif), mental (pensée), causal (volonté), etc... et cela va donc dévitaliser graduellement toutes leurs dimensions de vie, tous leurs corps subtils d'énergie.

En fait, chaque être humain est comme une poupée russe, il est composé de corps énergétiques de taux vibratoires différents qui sont l'un dans l'autre: le corps physique est dans le corps éthérique, qui lui est dans le corps astral, qui lui est dans le corps mental, qui lui est dans le corps causal, qui à son tour est dans le corps psychique, qui lui aussi est dans un autre corps encore plus vibrant le corps atmique. (Tous ces corps sont décrits dans mon Lexique de Psychologie multidimensionnelle qui se trouve dans la section Psychologie nouvelle et avant-gardiste du site  L'ÉCOLE VIRTUELLE MULTIDIMENSIONNELLE :



Les gens qui comprennent cela, comprennent que la masturbation, au fil des ans, affaiblit la réserve énergétique d'un être dans toutes ses dimensions. La sexualité tantrique, elle, l'énergise toujours plus dans toutes ses dimensions, et augmente son potentiel à de multiples niveaux. C'est ce qui fait que les grands initiés sont capables de choses qui semblent extraordinaires aux communs des mortels. Les grands initiés ont accumulé en eux de puissantes charges d'énergie qui ont activé grandement tous leurs chakras, qui ont dynamisé tous leurs corps d'énergie (physique, éthérique, astral, mental, causal, psychique et atmique), et ils ont aussi éveillé des facultés spirituelles par cela: télékinésie, télépathie, intuition, clairaudiance, clairvoyance, polyvoyance, téléportation, etc...).

Le développement ou l'épanouissement multidimensionnel de notre être est vraiment favorisé grandement par la sexualité tantrique, alors qu'il est empêché ou grandement ralenti par la sexualité conventionnelle.



Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité