multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

vendredi 6 janvier 2017

LES 4 PROCESSUS DE REGENERATION CELLULAIRE




La régénération cellulaire est un processus naturel géré par l’intelligence cellulaire. L’A.D.N d’une nouvelle cellule est identique à celui de la cellule mère, à moins d’avoir été reprogrammé par votre Intention. Examinons cela de plus près.

Le programme contenu dans l’ADN se constitue durant la période de croissance intra-utérine à partir de deux sources. Les annales akashiques individuelle s, que nous nommons Manika, représentent la première source. Manika est la bibliothèque mémorielle de l’individu. Lors du processus d’incarnation, les attributs correspondants à la nouvelle incarnation sont implantés dans la cellule maîtresse. La deuxième source est la mère. Celle-ci transmet une partie d e ses propres codifications cellulaires génétiques, et véhicule aussi de l’information sur la société humaine dans les cellules de l’individu en croissance. Les codifications ou programmations de base sont reproduites dans chaque cellule. Lorsqu’une cellule se divise, la cellule mère reproduit une copie exacte de ses programmations de base dans la nouvelle cellule.



Les programmations sont des codes inscrits au moyen d‘ondes électromagnétiques. L’aspect fascinant dans tout cela, c’est que par son Intention, formulée à un taux vibratoire élevé de conscience, l’individu peut modifier ses programmations cellulaires.


Les cellules souches sont des cellules libres de toute programmation spécifique. Elles circulent dans le sang et sont emmagasinées dans la moelle osseuse. Elles portent les programmations de base, mais n’ont pas encore de fonction spécifique précise. Toutes les cellules différenciées portent dans leur ADN les codes nécessaires pour redevenir des cellules souches indifférenciées. Ainsi l’intelligence cellulaire peut faire en sorte que des cellules affectées à une fonction précise s’en libèrent pour redevenir libres, c'est-à-dire des cellules souches pouvant contribuer à la régénération de tissus en difficulté ailleurs dans le corps. De même, toute cellule altérée ou en dégénérescences a la faculté de se libérer de ses altérations pour se renouveler. Par exemple, une cellule cancéreuse peut retrouver sa qualité de cellules saine.

En résumé, la régénération cellulaire se manifeste selon quatre processus distincts :

v LA DIVISION CELLULAIRE.
v LE REMPLACEMENT PAR UNE CELLULE SOUCHE EXISTANTE
v LE REMPLACEMENT PAR UNE CELLULE PREALABLEMENT AFFECTEE A UNE FONCITON SPECIFIQUE ET REDEVENUE CELLULE SOUCHE.
v LA RESTRUCTURATION D’UNE CELLULE ALTEREE EN UNE CELLULE SAINE DANS LE MEME TISSU OU LE MEME ORGANE.

Les particules praniques agissent en transmettant aux membranes cellulaires et nucléaires les codes par ondes électromagnétiques stimulant le processus de régénération nécessaire. Ce faisant, elles permettent une revitalisation et une amplification du champ électromagnétique de la cellule.

Si le processus de régénération peut être stimulé par les particules praniques, les programmations cellulaires et leur processus de dégénérescence peuvent aussi être transformés par les intentions de l’individu, véhiculées par sa conscience et son état d’esprit. Les particules praniques ne peuvent empêcher par exemple la dégénérescence due à l’angoisse ou aux états de colère sous-jacents. Elles ne changent pas les scripts encodés dans la structure cellulaire ; Par contre, plus l’individu éveille sa conscience, et plus sa nourriture pranique est intensément vibrante de vitalité, plus ses intentions claires et pures agiront alors efficacement sur les scripts cellulaires.

Ainsi, le prana vous permet de maintenir la vie dans vos cellules, tant physiques qu’éthériques, leur permettant ainsi d’accomplir leur mission individuelle et collective. Les particules praniques entrent en interrelations avec les particules lumineuses des membranes cellulaires, de leur noyau et de l’ADN. Cette relation permet une actinisation ou une stimulation du lien vibratoire entre la conscience et la matière.

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité