multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

samedi 21 janvier 2017

NOURRITURE PHYSIQUE MULTIDIMENTIONNELLE - LES " FÉMINITUDES "



L'alimentation multidimensionnelle en lien avec la nourriture que nous avons besoin de recevoir est non pas uniquement dans notre corps physique, mais dans chacune des dimensions fondamentales de notre Être.

Soit donc 7 grandes catégories : la nourriture physique (l'activité), la nourriture éthérique (la vitalité ou la sexualité), la nourriture astrale (l'émotivité), la nourriture mentale (la pensée), la nourriture causale (la volonté ou la créativité), la nourriture psychique (l'amour) et la nourriture atmique (l'intuition).



iCI donc, nous parleront de la nourriture physique – Les féminitudes

Les femmes, à l'inverse des hommes, connaissent parfois une dose supplémentaire de problèmes, de douleurs ou de contraintes physiques en lien avec leurs menstruations.

Pour éviter les menstruations abondantes et douloureuses, j'ai résumé ici quelques informations qui pourront aider les femmes. J'ai inventé le mot " féminitudes " pour décrire tous ces problèmes physiques particuliers aux femmes parce que je trouve ce mot amusant et aussi parce qu'il ressemble étrangement au mot " vicissitudes " qui signifie (selon le petit dictionnaire Larousse) : " changement par lequel des choses très différentes se succèdent ; instabilité des choses humaines ; événements heureux ou malheureux qui affectent l'existence ".

Donc en tant que femme, voici les solutions que je propose aux femmes :

• Ne pas utiliser de tampons (de corps étrangers dans le vagin).

• Ne pas prendre de douche, de bain, de baignades en piscine (en lac, en mer) quand le corps est menstrué ou peu après une relation sexuelle (car le corps est chaud à ce moment et l'immersion dans l'eau produit un choc thermique qui créera par la suite des contractions et des douleurs). Et pour ces mêmes raisons, éviter de se laver fréquemment les cheveux dans cette période.

• Ne pas utiliser de contraceptifs chimiques tels que la pilule (elle dérègle le cycle hormonal si précieux pour la bonne marche de l'ensemble du corps) ou les spermicides (ils tuent les spermatozoïdes, alors imaginez ce qu'ils peuvent tuer de bon dans votre corps !), ni de contraceptifs mécaniques tels que le diaphragme ou le stérilet (ce sont des corps étrangers qui peuvent faire développer des kystes ou des tumeurs).

• Utiliser uniquement le condom ou les méthodes naturelles de calcul des jours de fécondité.

Ou encore, la contraception de conscience, en parlant aux âmes de l'au-delà lorsqu'on veut ou ne  veut pas accueillir une âme dans notre vie. Redonner à la sexualité son côté sacré, cesser de la banaliser.

• Ne pas se faire la ligature des trompes (ou pour les hommes la vasectomie) pour prévenir les grossesses car le corps physique mutilé ne permet pas une bonne circulation des énergies sexuelles (dans la dimensions physique et éthérique). Et les énergies sexuelles sont très importantes pour créer, régénérer, guérir... diverses facettes en nous. Si l'opération a déjà eu lieu, demander de la faire renverser et visualiser pendant x mois, une régénérescence parfaite des cellules de ces petits canaux précieux.

• Dans le cas de maladies graves, de cancer... s'il y a hystérectomie (ablation de l'utérus) conserver si c'est possible ses ovaires (mieux vaut une partie intacte de ses organes naturels qu'aucune partie).

• Dans les périodes de menstruation, de grossesses et d'allaitement maternel, si votre corps préfère ne pas avoir de  relations sexuelles, ou en avoir très peu, respectez votre corps et vos messages hormonaux vous invitant à des comportements différents par moments. Favorisez les massages, au besoin, pour faire circuler vos énergies sexuelles ou celles de votre partenaire, et le Massage tantrique, décrit dans les Annexes, peut être très précieux dans de telles périodes.

• Pour les femmes non-végétariennes : réduire la consommation de viande rouge car elle augmente la quantité de flux sanguin et les contractions.

• Porter des sous-vêtements noirs dans les jours de flux sanguin. S'il y a débordement du sang sur les sous-vêtements, ils ne paraîtront pas tachés par la suite. Et la nuit, au besoin, portez un petit short noir par-dessus vos sous-vêtements, vous serez certaine de ne pas tacher les draps du lit.

Madame X témoigne : Je peux ajouter que ces éléments fonctionnent très bien pour moi, je fais partie des rares femmes qui n'ont presque aucune douleur menstruelle, et aucune variation émotionnelle évidente lors de cette période mensuelle. J'ai simplement besoin de porter une serviette sanitaire et je peux vaquer à mes occupations régulières sans désagrément, comme si j'étais un homme (un homme spirituel évidemment) !



Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité