multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

mardi 23 mai 2017

INTER-AGIR SUR NOS ENERGIES SEXUELLES



La puissance de l'énergie Christique en nous (la puissance de l'Harmonisation divine en nous) fait en sorte que nous avons de plus en plus la capacité de voir ce qui n'est pas lumineux dans notre vie et de le transformer. Plus nous avons de lumière en nous, plus nous pouvons éliminer les éléments sombres que nous voyons. Les êtres qui vivent toujours dans la noirceur ne voient plus leurs éléments sombres et ne peuvent les transformer ou les éliminer. La lumière qui entre en nous grâce à la sexualité tantrique ou alchimique nous aide grandement à éliminer notre égo afin de revenir dans notre nature originelle d'essence, d'être véritablement lumineux !

Yeshua (Jésus) autrefois... a vécu un parcours tantrique intense, mais à son époque ce n'était pas encore le temps de dévoiler ces connaissances ouvertement, publiquement, car les égos étaient trop forts et se seraient simplement renforcis par ce genre d'expérience.




Aujourd'hui, au début de l'Ère du Verseau, les êtres sombres ne peuvent pas sombrer plus bas, et les êtres lumineux s'ouvrent de plus en plus pour prendre cette connaissance et apprendre à bien l'utiliser pour créer une nouvelle Civilisation sur la Terre. Yeshua (Jésus) a donc vécu un parcours tantrique intime avec une prêtresse en Égypte, lors de ses voyages initiatiques... et par la suite, avec son épouse, Myriam de Magdala (avec laquelle il s'est marié aux Noces de Cana, son propre mariage...) afin de se préparer à incarner avec grande intensité la puissance de l'énergie Christique pour finaliser sa mission publique. Seuls les disciples les plus proches de lui ont su qu'il avait un parcours tantrique intense et indispensable pour parvenir à faire tout ce qu'il a fait !

La sexualité tantrique, dans la théorie, n'est pas compliquée, mais dans la pratique, elle est très exigeante, elle demande de la volonté, de la lenteur, de la douceur, de la Présence... afin de canaliser vers le haut l'énergie sexuelle et non de l'amener au point extrême de l'orgasme (de l'expulsion du corps). Les amoureux tantriques expérimentés peuvent faire l'amour pendant une heure et se séparer par la suite, bien vitalisés, bien nourris par cette précieuse énergie sexuelle générée ensemble.

Des respirations profondes pendant x minutes sont aussi nécessaires parfois, pour éviter toute surcharge dans le bassin. L'homme et la femme peuvent s'étendre côte à côte ou s'asseoir l'un près de l'autre, et respirer en profondeur, calmement, pour finir de canaliser dans leur colonne vertébrale l'énergie sexuelle qui est encore présente dans leur bassin. Il est bon de faire l'amour tantrique le matin ou pendant la journée, plutôt qu'à la fin de la soirée, car ce type d'union qui énergise nous enlève le goût de dormir !

Il est aussi utile de bien communiquer avec notre partenaire, et au besoin de lui demander un temps d'arrêt pour laisser baisser l'énergie si elle est trop haute.

On peut utiliser comme image des montées d'énergie une échelle de 1 à 10. Dans nos jeux sensuels, l'énergie monte de 1 à 9, 10 est le point à éviter, c'est le point de l'expulsion de l'énergie.

Alors on apprend à communiquer à l'autre où nous en sommes 2, 3, 4... 7, 8, 9... 8, 7, 6... 7, 8, 9... 8, 7, 6, 5, 4, 3... On joue avec l'intensité et au besoin, on arrête complètement les jeux pendant quelques secondes ou quelques minutes, pour éviter de faire monter l'énergie trop haut .

Plus nous avons des moments d'union tantrique, plus le corps se recharge, rajeunit ou stabilise le processus de vieillissement. Et la vibration continue de monter, monter, monter... afin qu'un jour nous puissions nous immortaliser et ascensionner dans la 4ème dimension.

Un jour vient aussi où nous avons récupéré notre androgynie originelle (la somme des énergies masculines et féminines qui existent et qui font de nous un être parfaitement équilibré à ce niveau). À ce moment, nous n'avons plus besoin de nous unir sexuellement, nous n'avons plus d'élan pour le faire non plus car notre énergie est très haute et nous vivons dans un état de plénitude énergétique. C'est l'étape où la sexualité n'est vraiment plus nécessaire pour une âme, mais cela est en correspondance profonde avec son degré d'éveil ce qui est très différent de tous ceux et toutes celles qui rejettent la sexualité à cause d'un dégoût, d'un traumatisme, d'une interdiction morale ou religieuse, etc...

Les nonnes, les prêtres, les moniales, les moines et les ermites qui ont expulsé de leur vie la sexualité en pensant devenir plus spirituels se sont malheureusement grandement trompés, ils se sont déséquilibrés profondément et ont limité leurs possibilités d'éveil multidimensionnel. Yeshua (Jésus) n'a jamais enseigné cela et n'a jamais interdit les couples. Toutes ces règles peu intelligentes proviennent des lois religieuses humaines très inconscientes.

En dernier lieu, il est bon de savoir que la sexualité conventionnelle dévitalise tellement qu'elle conduit les êtres à être de plus en plus obsédés par la sexualité. En expulsant souvent de son corps l'énergie sexuelle, une carence énergétique se crée et l'individu a de plus en plus faim de sexualité pour se recharger. Mais comme il ne comprend rien au processus énergétique, chaque fois qu'il a une nouvelle expérience sexuelle, il amène encore l'énergie au point culminant de l'orgasme, de l'expulsion (cela concerne tout autant les hommes que les femmes, l'expulsion est en fait le moment qui est suivi rapidement d'une baisse d'énergie) et il se dévitalise encore et encore. Il aura donc de plus en plus faim !

C'est une spirale infernale, un cercle vicieux dont on ne peut sortir que par la revitalisation sexuelle, l'accumulation en soi de notre précieuse énergie sexuelle.

Les hommes qui sont pris dans ce cercle vicieux en viennent à penser presqu'exclusivement à la sexualité et deviennent des Don Juan et les femmes qui se trouvent elles aussi prises dans ce cercle infernal deviennent ce qu'on appelle des Nymphomanes. La sexualité tantrique guérit profondément les êtres de ces dynamiques étouffantes et aliénantes. Les grands initiés tantriques considèrent la dévitalisation continuelle comme un déséquilibre profond semblable à la boulimie au niveau alimentaire. Lorsqu'on expulse trop souvent notre énergie, on a faim, de plus en plus faim... et ce cercle infernal s'arrête uniquement lorsqu'on refait le plein énergétiquement sans expulser l’énergie hors de soi.



Je vous souhaite de découvrir les bonheurs véritables et l'autonomie relationnelle qui émerge lorsque nous vivons notre sexualité de façon tantrique. Il n'est pas indispensable que les deux partenaires fassent du Tantrisme. Dans un couple, celui ou celle qui conserve son énergie en retirera tous les bénéfices, même si son conjoint choisit de libérer ses énergies sexuelles. Mais naturellement, à long terme, il est plus agréable d'être en couple avec quelqu'un qui a un parcours sexuel semblable au nôtre. Alors il est bon que les célibataires découvrent ces informations afin de pouvoir en parler avec des conjoints potentiels qu'ils rencontreront... et ainsi choisir de ne pas commencer une histoire de couple avec une personne qui ne s'intéresse aucunement au Tantrisme.



Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité