multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

samedi 8 octobre 2016

COMMENT MIEUX GERER L’INFORMATION SUBTILE ET NOTRE CONNAISSANCE


Les structures du corps mental se transforment grâce à l’ouverture de l’être et à l’activité perceptive. Plus vous êtes à l’écoute de vos perceptions, plus vous les utilisez, et plus ces structures s’assouplissent. Pourquoi ?
Parce que si ces derniers sont établis en fonction de connaissances intellectuelles, elles se cristallisent, ce qui permet bien sûr de mieux employer ces connaissances intellectuelles, de mieux les accumuler, les comparer. Toutefois, cette cristallisation impose une limite. Qu’entendons-nous par-là ?
La somme des informations intellectuelles que vous pouvez accumuler, gérer et utiliser est moins grande que lorsque les structures du corps sont plus souples. Lorsque ces dernières s’assouplissent par l’ouverture de votre perceptivité à tout ce qui est subtil, votre raisonnement et vos analyses se transforment alors.


C’est ainsi que vos schémas deviennent de plus en plus sensoriels. Vous développez naturellement la faculté d’analyse sensorielle des informations subtiles. Cela signifie que vous ne faites pas que recevoir, accumuler, traiter, organiser et vous servir de l’information ou de la connaissance, mais qu’elle s’inscrit librement. Vous la ressentez et l’utilisez lorsqu’elle est sollicitée. En soi, l’assouplissement des structures du corps mental permet une libération des connaissances inscrites dans l’ADN, mais au-delà de ces connaissances encore limitées, nous vous parlons ici de l’accès aux connaissances subtiles à l’échelle de l’univers.
Désormais, tout est en place pour que, lorsque vous choisissez réellement d’activer votre perceptivité, c’est-à-dire d’être présents, disponible s, à l’écoute et de bien faire usage de ce que vous percevez, en distinguant les perceptions distordues, créées par le personnage pour satisfaire ses désirs, des perceptions fines et justes. De ce fait, vos structures mentales s’assouplissent et la connaissance présente dans vos cellules jaillit plus naturellement sans aucun effort mémoriel. Cela signifie que votre mémoire intellectuelle est en transformation. Les neurones affectés à la mémoire sont progressivement moins utilisés, car l’être est à développer une relation plus intime avec ses cellules, d’où il autorise l’émergence spontanée de la connaissance sans avoir à s’assurer qu’elle est préexistante.
Nous vous parlons de votre insécurité intellectuelle qui a avantage à diminuer, grâce à un choix conscient, pour faciliter la libre circulation de l’énergie de la conscience, de l’énergie cérébrale au cœur de chaque cellule. En d’autres termes, vous aurez de moins en moins besoin de savoir que vous savez.
Mais pour y parvenir, il faut qu’il y ait davantage de conviction et d’amour de vous-même, et moins d’insécurité. Ainsi, vous n’avez pas à savoir que vous savez, puisque vous savez, et lorsque des connaissances sont requises, elles se présentent spontanément à votre conscience. Néanmoins,  elles ne se présentent pas comme auparavant, sous la forme d’une pensée que vous avez à traiter, mais plutôt comme une sensation qui se transforme en inspiration.
Il s’agit donc d’une réorganisation du corps mental et d’un assouplissement de celui-ci favorisant une circulation plus libre de l’énergie de la conscience, une énergie associée à ce qui émane de vos cellules et à l’énergie universelle. L’énergie de la conscience en vous est une fusion entre la connaissance cellulaire, votre Esprit, et la connaissance universelle, l’Esprit saint. Cela entraîne des changements au plan des relations, particulièrement entre l’être et son environnement, car l’être accède alors à une conscience et des connaissances plus vastes et plus naturelles de ce qui l’entoure, non seulement à l’égard des autres humains, mais aussi de la nature, des différentes formes de vie, des dévas et du peuple des esprits de la nature. Il est évident que d’autres êtres invisibles existent sur cette Terre. Si les contes de fées ont été imaginés, c’est parce que certaines personnes pouvaient percevoir les fées. Un univers invisible existe sur cette Terre, tout comme il y a une réalité subtile autour de vous, associée à d’autres dimensions.
RESSENTIR LA CONNAISSANCE ET COMPRENDRE LES SENSATIONS, LES EMOTIONS
Si l’humain développe sa capacité à entrer en relation avec la connaissance dans cette dimension, il la développera naturellement aussi dans sa relation aux autres dimensions. A ce jour, et au cours des prochaines décennies, les humains seront beaucoup plus en relation avec des connaissances multidimensionnelles, et ce, non seulement parce que le corps mental se transforme et s’assouplit, mais aussi parce que la structure du corps émotionnel se modifie. Il en est ainsi parce que les individus s’identifient beaucoup moins à leurs émotions que par le passé. Encore une fois, nous ne pouvons que faire référence aux nouveaux êtres et aux êtres en transformation que vous êtes selon notre observation.
Lorsque nous vous disions "de sortir de l’océan des émotions", cela signifiait ne pas vous laisser submerger par ce que votre corps émotionnel véhiculait, mais plutôt utiliser l’information s’y trouvant.
Ce qui circule dans le corps mental, vous pourriez de plus en plus le ressentir, et ce qui circule dans le corps émotionnel, vous pourriez de plus en plus le comprendre. Vous ressentez la connaissance et vous comprenez les sensations. Elles deviennent des informations plutôt que des sentiments envahissants. Les corps subtils permettent la circulation très intense de cellules photo-lumineuses, si intense en fait que l’être les percevait auparavant comme des voiles qui l’enfermaient, qui l’emprisonnaient. Or, la relation avec le scops subtils fait en sorte que ce ne sont plus des voiles, mais des déclencheurs et des propulseurs de sensations et de compréhension.
 Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard


Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/