multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

samedi 1 octobre 2016

LA LOI DU RAYONNEMENT



Chaque âme possède son propre rayonnement, sa propre aura, qui est en fait l'émanation directe de ses 7 dimensions naturelles:

Son corps physique, son corps éthérique (sexuel) , son corps astral (émotionnel), son corps mental (intellectuel), son corps causal (la volonté de son âme humaine), son corps psychique (l'amour et la compassion de son âme divine) et son corps atmique (son intuition, son intelligence universelle, sa force d'Esprit divin).

Ces 7 corps, ces 7 dimensions de tout être forment une bulle d'énergie à la fois changeante et permanente, selon les aspects en soi qui se transforment ou non.



Les clairvoyants voient ces énergies à divers degrés, selon l'activation plus ou moins profonde de leurs chakras (les 7 centres énergétiques alignés sur la colonne vertébrale, dans les 6 corps subtils).

Les clairsentiants sentent les énergies contenues dans l'aura des êtres. Les clairaudiants entendent les sons émis, les mélodies plus ou moins harmonieuses produites par les énergies multidimensionnelles des êtres. Les polyvoyants comprennent le sens profond de tout ce qu'ils perçoivent.

Les animaux sont souvent clairvoyants, clairsentiants et clairaudiants à des degrés supérieurs aux humains, enfermés dans leurs émotions et leurs pensées dysharmonieuses.

Tout être, quel que soit son degré de discernement, de conscience, d'éveil, peut sentir une partie de l'énergie rayonnante des êtres qui l'entourent. C'est ce qui crée les sympathies et les antipathies spontanées, tout comme les coups de coeur, les coups de foudre, les hauts le coeur ou les rejets viscéraux, qui se produisent en une fraction de seconde.

Les êtres dont le rayonnement est le plus grand sont les êtres qui laissent passer en eux régulièrement l'énergie de leur âme divine et de leur Esprit divin. L'Amour et l'Intelligence se trouvent alors à les vitaliser grandement la majeure partie du temps.



Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité