multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

jeudi 14 juillet 2016

LETTRE AUX ENFANTS INDIGO




Bonne journée à tous ceux qui liront cette lettre, dédiée spécialement aux enfants-Indigo.

Je m’appelle Éric Lapointe et, par coïncidence, j’ai enfin retrouvé ceux que je recherchais. Certains les appellent les « enfants-Indigo », d’autres, les frères de lumière, puis viennent ceux qui les pensent fous. Moi, je les appelle le «groupe des 300». Oui, 300 êtres qui sont incarnés sur la terre, dans la chair. Ils se retrouvent plongé au coeur d’un monde qu’ils ont déjà vaincu. Dans une société totalement déstabilisée dans cette «maudite» dualité. Ils sont divisés dans toutes les nations du monde. Mais seulement, ils se retrouvent, la nuit venue, dans un grand laboratoire.

Chacun de ces êtres a une façon bien unique de concevoir ce laboratoire, mais peu importe la conception de ce labo, ils se retrouvent liés par une même source, c’est-à-dire, une Centrale d’Amour. Accrochés par un fil d’or, ces êtres envoient un amour très particulier à cette centrale. La centrale représente l’union de ce groupe. Ainsi, vous avez peut-être l’impression d’être divisé, mais en réalité, vous êtes tous liés par ce fil d’or, dans lequel l’amour est envoyé.



Certains de ces êtres réussissent à travailler dans ce laboratoire en méditant, d’autres, dans leurs rêves. Plus encore, ils sortent parfois de leurs corps pendant la nuit et vont se rejoindre sur le sommet d’une montagne. Ils ont la capacité, par la loi de l’Unité, de faire comprendre à tous les hommes combien leurs actes ne valent rien auprès de Dieu. Mais seulement, ils leurs faut ce sortir de ce cercle vicieux. Ils sont tous, sans peut-être même s’en rendre compte, victimes des « grands courants énergétiques », car ce sont tous des hypersensibles. Beaucoup d’entre eux  manquent de confiance, ils sont constamment dans le doute, et pourtant,

ils connaissent tellement leur rôle. J’aimerais vous écrire la conception de mon laboratoire, afin que vous puissiez tous comprendre que la plus banale des idées de votre imagination est souvent celle qui représente la pureté même de votre spiritualité.

Je ferme les yeux, je demande gentiment à mon ego de ne plus murmurer, mais d’observer… Je pénètre doucement dans une autre réalité, cette réalité prend tout d'abord la forme de la vie terrestre, je suis assis en indien au beau milieu d'un champ, je n'ai pas encore regardé autour de moi, mais je ressens une paix qui n'existe pas dans l'extérieur. C'est une paix dans laquelle je me laisse bercer  doucement par un vent tellement chaud, tellement bon... je dois regarder autour, je ne peux pas passer à côté d'un tel champ... Je remarque d'abord qu'il y a des fraises, ce ne sont pas les minables fraises qui poussent dans les champs terrestres, mais d'énormes fraises juteuses, d'un rouge inimaginable.

Bref, ce sont des fraises divines. Puis, un gros soleil alimente et donne vie à ce paradis. Il y a même une prière que j'entends par les rayons du soleil, elle dit : "Je demande la protection de Dieu, seulement celle de Dieu, pour le plus grand bien du plus grand nombre de personnes".

J'imagine un gros soleil qui nous entoure et nous réchauffe. Et, de mes pieds, part une longue racine pour s'enraciner dans la terre. Ma foi en la vie a maintenant triplé. Tout est si droit, si propre, si ordonné. Le gazon est d'un vert tel celui des plus beaux joyaux de la terre. Il n'y a pas de mauvaise herbe, il n'y en a jamais. Le tout de cet environnement repose dans une aura digne des plus beaux endroits de la terre. Je donne tellement d'amour à cette image qui vaut 1000 mots, que j’invite mes frères et soeurs à venir la visiter.

J'aimerais beaucoup vous y rencontrer, si vous le désirez, vous pouvez entrer et goûter une de ces fraises, il y en à tellement, mais hélas, peut d'humains désirent les goûter......

Amicalement,

Éric  Eric Lapointe (Qc)


Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité