multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

samedi 9 juillet 2016

LES CYCLES Multidimensionnels HUMAINS



La loi de l’impermanence est intimement liée au mouvement et à l’évolution qu’il favorise. Tout est en perpétuel changement. Ce qui résiste au changement au mouvement s’altère, et sa dégénérescence s’accentue.

Ainsi, toute forme de vie évolue grâce aux transformations que le mouvement génère ; cette évolution se manifeste par des cycles successifs. Vous l’avez sans doute déjà observé en vous-mêmes. Plusieurs cycles de différents registres ou types peuvent être observés chez l’humain. Les cycles naturels de la femme, comme celui de son système menstruel d’environ 28 jours, de même que celui de la gestation d‘approximativement neuf mois, ne sont que deux exemples parmi une multitude de cycles observés chez l’être humain. Tout individu peut facilement noter le cycle de son énergie en transformation de même que celui du mouvement respiratoire d’une durée d’environ 90 minutes. L’observateur averti peut également discerner le cycle d’environ 28 ans associé à sa structure de vie.




Il est essentiel que l’humain en quête d’équilibre, d’harmonie et de santé soit conscient de tous ces cycles et puisse vraiment les respecter dans des choix de vie cohérents à leur égard. S’il assure son équilibre par le respect de ces divers cycles, il en est de même pour l’ensemble de la Terre, hôte de l’humanité. Comme chaque humain, votre planète traverse elle aussi différents cycles. Il y a d’abord celui relatif à la révolution de la Terre autour du Soleil, tout comme celui de sa révolution sur elle-même, des cycles qu’aucun humain ne peut ignorer puisqu’ils influencent toute sa vie, de même que toutes les formes de vie terrestres.

Les différentes espèces peuvent subir inconsciemment et passivement ces transformations structurelles et vibratoires, ou bien y collaborer de manière consciente et active. C’est ce que nous vous proposons de faire. Cette grande transformation, nous l’avons nommée le Grand Œuvre de la transmutation humaine.

S’il y a plusieurs carrefours importants dans une vie humaine, eh bien, la bascule actuelle de la matrice terrestre est le plus important de tous ces carrefours. En fait, il s’agit d’un  changement de direction. Bien sûr, cette grande transmutation est influencée par les conditions de vie que les humains ont créées dans la phase qui s’achève. Autrement dit, nous entendons par là qu’en raison de leur mode de vie, particulièrement au cours des deux derniers siècles, les humains ont profondément transformé les conditions de la vie sur Terre. Ils ont créé des sonorités de même que des luminosités dans l’atmosphère. Ils ont en outre saturé leur environnement d’un ensemble d’ondes de différentes fréquences. Qui plus est, à la suite de cinq décennies de recherches sur l’atome, la science, au service de la guerre, a développé la bombe nucléaire, ainsi que l’énergie nucléaire, source de colossales quantités d’énergies.

Les scientifiques ont ainsi découvert une énergie pouvant soit détruire l’humanité à brève échéance, ou favoriser son évolution à plus long terme. Ce changement d’attitude et un ensemble de prises de consciences furent si importants qu’ils permirent à l’humanité de continuer à évoluer au lieu de s’autodétruire. Ainsi, avant la fin du deuxième millénaire, nous avons pu déclarer qu’il y avait un nombre suffisamment important d’humains conscients pour éviter que l’humanité ne s’autodétruise. En fait, non seulement allait-elle survivre, mais elle allait aussi entamer le processus d’une véritable transmutation vers une nouvelle conscience humaine mondiale, une transformation extrêmement profonde, sans devoir passer par la mort et la réincarnation d‘un nombre considérable d’âmes.

Nombreux sont les humains qui non seulement résistent à une transformation majeure - laquelle, de toute façon aura lieu - mais qui aussi vivent cette transformation en restant aveugles et attachés à leur ancien mode de vie. Cela fait en sorte qu’ils sont vulnérables aux changements auxquels ils ne pourront que résister intellectuellement et émotionnellement, mais non aux plans physique et énergétique. En sommes, le nouveau cycle a débuté.

Le corps physique sait s’adapter à un environnement en transformation. Toutefois, le rythme des changements actuels crée moult turbulences, voire des déséquilibres et des malaises ; les fonctions des glandes sont modifiées, ce qui provoque des réactions erratiques sur les plans organique et systémique ; par contre, les CHAKRAS sont stimulés par le taux vibratoire en constante augmentation. Les corps subtils et leur structure énergétique devancent de ce fait tous les autres systèmes dans ce processus de transformation.

Tout cela fait en sorte que vous ressentez de la fatigue profonde et que votre système nerveux en est fort affecté. Il est essentiel que les humains ressentent et comprennent les enjeux et le but de tous ces mouvements en eux et autour d’eux. L’absence de compréhension, due au manque de conscience, de ce qui assure l’équilibre et l’harmonie fait en sorte que la dégénérescence s’accélère. Il est fondamental de comprendre que la transformation actuelle touche le cœur même de la cellule.

Nous vous révélons aujourd’hui que la membrane cellulaire et celle du noyau de la cellule sont le véritable cerveau de l’humain, et que ces membranes connaissent une transformation majeure. Par le passé, les humains ont identifié l’encéphale comme le siège de l’intelligence, de la mémoire et des communications entre les neurones ; puis, des humains inspirés ont découvert la structure génétique, l’ADN, et compris que l’intelligence et la mémoire se situent partout dans le corps humains. Cela constituait une avancée extraordinaire.

La mutation actuelle chez l’humain a pour effet de transformer ces deux membranes, celle qui entoure la cellule et celle qui entoure le noyau de la cellule, dont les fonctions sont comparables à celles du cerveau, par la nature des échanges d’informations qui s’y déroulent. Elle déclenche également une transformation de cotre structure génétique.

En outre, une conséquence majeure de ces transformations se traduira par une augmentation du nombre d’hélices de l’ADN. Elles sont potentiellement au nombre de 13, soit six paires et une hélice autonome. Pour l’instant, la science ne reconnaît qu’une paire d’hélices, appelée aussi double hélice. Ces hélices potentielles peuvent se manifester dans la matière ou se maintenir au niveau photo-lumineux, sur le plan subtil. Or, ces changements au niveau des hélices et des membranes subtiles se produisent parallèlement à la transformation des CHAKRAS . C’est ainsi que se transforment la structure et la fréquence vibratoire des sept principaux CHAKRAS , et que d’autres CHAKRAS  encore méconnus émergent peu à peu….

Propos de Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard


Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité