multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

mercredi 15 juin 2016

LA RESPIRATION PROFONDE du Grand Bonheur


Pour capter et bien faire circuler l’énergie de vie dans tout notre corps, il est nécessaire de respirer en profondeur.

Chaque fois que nous y pensons, respirons calmement et profondément avec le ventre et les poumons, et non pas uniquement avec les poumons.

Lorsque nous sentons qu’une quantité d’énergie sexuelle est stagnante dans le bassin, au lieu de l’expulser par la masturbation orgasmique ou l’orgasme dans une relation sexuelle conventionnelle, nous pouvons simplement prendre de profondes respirations pendant 4-5-7 minutes par exemple.

Ces grandes respirations aideront l’énergie à se diffuser dans tout le corps en montant par la colonne vertébrale et à se répandre à travers les nombreux canaux qui sont reliés à la colonne.



Au niveau subtil (dans la dimension éthérique du corps), nous avons deux canaux bien précis qui montent tout le long de la colonne vertébrale. En Inde, ils sont appelés Ida et Pingala, et la colonne vertébrale est appelée Shushuma. Il est possible d’utiliser une technique de respiration encore plus profonde pour aider l’énergie sexuelle, l’énergie de vie à monter encore mieux vers le haut.

Il s’agit de la respiration alternée. On bouche avec l’index une narine du nez et on inspire par l’autre narine. On utilise ensuite le pouce de la même main pour boucher cette narine par laquelle on vient de respirer, et on enlève l’index de l’autre narine afin de pouvoir expulser l’air par cette narine.

On inspire ensuite par cette même narine qui vient d’expirer, puis on débouche à nouveau l’autre narine (on enlève le pouce), et on expire par cette narine en bouchant l’autre narine par l’index. Et on recommence… On inspire à nouveau par cette narine pendant que l’index bouche l’autre narine.

On fait cette respiration alternée pendant 5 à 10 minutes, chaque fois qu’on sent notre bassin trop chargé d’énergie sexuelle. On peut utiliser cette respiration profonde aussi chaque fois qu’on termine une relation sexuelle tantrique (sans orgasme), si nous avons chargé un peu trop d’énergie dans le bassin et que nous avons besoin de diffuser cette énergie dans le reste du corps.

Bien des gens libèrent très et trop souvent leur précieuse énergie sexuelle pour faire baisser une tension alors qu’il suffirait de respirer profondément pour que cette énergie puisse se diffuser dans tout le corps et les garder davantage jeunes et en santé.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : LE GRAND BONHEUR