multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

lundi 16 mai 2016

DIMENSION : 7 Corps Energétiques




Portion de l'Être (individuel ou planétaire) correspondant à une tranche de vibrations particulières. Chacune de ces tranches, de ces dimensions, est composée de sous-dimensions, ou, en d'autre mots, de régions ayant un taux vibratoire différent (plus subtil ou plus dense) selon ce qui est exprimé dans cette  région de cette dimension spécifique.



Par exemple: la dimension astrale comprend toutes les variantes d'énergies émotionnelles plus denses et plus subtiles, c'est pourquoi on parle de bas-astral (ex: la haine), de mi-astral (ex: l'inquiétude) ou de haut-astral (ex: l'enthousiasme). Il existe 7 grandes dimensions énergétiques permettant la manifestation de l'Être à tous les niveaux de subtilité ou de densité. En fait, ces 7 grandes dimensions de vie (correspondant aux 7 corps énergétiques plus subtils ou plus denses - selon la vitesse vibratoire qui les caractérise - soit: les corps atmique, psychique, causal, mental, astral, éthérique et physique) peuvent être comprises de cette façon:

La toute première dimension est celle de l'Esprit divin, celle qu'on appelle "dimension atmique", celle qui est une dimension de communion avec tout ce qui existe dans l'Univers. Mais, de façon toute particulière, nous pouvons dire qu'il s'agit de la dimension de l'intuition, de l'unification et de l'intelligence universelle. Ensuite, pour connaître d'autres types d'expériences, l'Esprit divin projette une portion de lui-même dans une vibration plus basse, ce qui donne naissance à une partie de lui appelée l'âme divine, appelée "dimension psychique", et dont les caractéristiques principales sont celles de la compassion, la contemplation, l'amour universel.

Évidemment, ces caractéristiques se retrouvent aussi dans l'Esprit divin, qui est à l'origine de l'âme divine. Mais au niveau de l'âme divine, elle sont spécifiques, en ce sens qu'elles sont dépourvues des autres énergies plus vastes telles que sont les énergies d'intuition, d'unification, d'intelligence universelle, propres à l'Esprit divin.

Par conséquent, lorsque nous nous fusionnons à notre âme divine, nous ressentons une formidable énergie d'amour universel mais pas nécessairement d'intelligence universelle. C'est le cas, par exemple, des saints stupides. Des êtres qui aiment avec beaucoup de force mais qui manquent de discernement, d'intelligence, dans leur façon d'aimer. À l'inverse, ceux et celles qui se fusionnent davantage à une partie de leur Esprit divin peuvent avoir de puissantes intuitions, du génie, tel qu'on le dit souvent, mais sans nécessairement être capables d'exprimer ce génie avec délicatesse, douceur, amour. Ces êtres manquent donc de contact avec leur âme divine.

La polarité de l'Esprit divin est davantage masculine, alors que la polarité de l'âme divine est plutôt féminine. Nous avons besoin d'apprendre à incarner tout autant l'une que l'autre, donc à nous fusionner tout autant avec notre Esprit divin qu'avec notre âme divine, afin d'être complet et équilibré.

La troisième dimension émerge ensuite lorsque l'âme divine projette à son tour une partie d'elle-même dans une vibration plus basse, elle donne alors naissance à ce qu'on appelle l'âme humaine, la dimension causale", qui elle, correspond aux énergies de volonté, de spontanéité, de créativité.

Ces énergies sont aussi présentes dans l'âme divine et l'Esprit divin puisqu'ils sont tous deux à l'origine de l'âme humaine, mais les caractéristiques spécifiques de l'âme humaine sont celles qui viennent d'être décrites, dans le sens que c'est la mission toute particulière de l'âme humaine que de créer des structures de plus en plus humaines.  L'âme humaine apprend donc à utiliser l'énergie de volonté créatrice en accord avec le libre-arbitre dont elle dispose, étant soit séparée, soit fusionnée à l'âme divine et à l'Esprit divin.

La quatrième dimension émerge ensuite quand l'âme humaine dotée de son libre-arbitre, dotée de sa capacité à écouter ou non les messages qui lui proviennent de ses Créateurs (l'âme divine et l'Esprit divin), se projette dans l'énergie encore plus basse de la "dimension mentale". À ce moment, l'âme humaine peut s'amuser à créer à partir des idées, des pensées, des concepts qui lui viennent.

La cinquième dimension, la "dimension astrale" émergera peu après, puisqu'elle est la conséquence de la précédente ou des précédentes dimensions. La dimension astrale correspond à tout ce que l'âme humaine ressent au niveau des sentiments, des émotions et des désirs (à ne pas confondre avec la vibration plus élevée de l'amour universel, issu de la dimension psychique), suite aux idées, pensées, concepts, qui lui sont venues. C'est ce processus qui explique, dans les démarches d'auto-guérison, que pour se libérer d'émotions souffrantes, nous avons besoin d'identifier la cause plus subtile qui est au niveau de la dimension mentale, puis ensuite, les autres causes encore plus subtiles au niveau des dimensions causale, psychique et atmique.

La sixième dimension naîtra peu après, soit la "dimension éthérique", celle de la vitalité que l'on retrouve au coeur de l'air, des aliments et de l'énergie sexuelle. Cette sixième dimension donne à son tour à l'âme humaine une dimension énergétique plus basse qui permettra de vitaliser la toute dernière, soit la septième dimension, la "dimension physique".

À ce niveau, l'âme a densifié au maximum un portion d'elle-même afin de disposer d'un corps physique (donc un corps plus dense que tous les autres: corps éthérique , corps astral, corps mental, corps causal, corps psychique et corps atmique), et elle pourra utiliser ce corps plus dense pour de nouveaux types d'expérimentation.

Le corps physique permettra entre autre l'expérience des travaux physique, des sports, des exercices, de l'hygiène, de l'alimentation, de la sensualité, de la fatigue, du repos et du sommeil. Aussi, il est intéressant de remarquer dans tout cela que l'âme divine n'est pas prisonnière des corps plus denses, elle est créatrice, on pourrait dire "englobatrice" des corps plus denses, des dimensions plus denses. En tout temps, elle peut décider, de vivre à un niveau plus subtile ou plus dense d'elle-même.

Celle qui peut se sentir prisonnière, c'est l'âme humaine. Cette dernière se développe parfois simultanément au développement de l'ÉGO (voir la définition de ce terme dans le lexique) et parfois se retrouve incapable de maîtriser son égo. Elle peut alors pleurer en réalisant qu'elle se trouve pour l'instant prisonnière et ne sait comment se sortir de la situation où elle se retrouve. À ce moment critique, si elle écoute attentivement les messages qui lui proviennent de l'âme divine et de l'Esprit divin, elle découvrira comment transformer sa situation et se libérer de façon intelligente.

En résumé, nous retrouvons donc 7 grandes dimensions de vie, toutes créées par l'Esprit divin, à la base. Ces dimensions sont les suivantes (de la plus subtile à la plus dense): atmique, psychique, causale, mentale, astral, éthérique et physique (chacune de ces dimensions est décrite plus amplement dans le lexique lui correspondant).

Certains courants d'enseignement expliquent de façon plus synthétique la nature complexe de l'Être multidimensionnel, c'est pourquoi, parfois, on retrouve une conception à 3, 4 ou 5 dimensions par exemple. Parfois aussi, on peut détailler davantage, ce qui rend les distinctions plus difficiles à faire car elles sont à ce moment plus subtiles.

On parle alors de 10 ou 12 dimensions par exemple (cette façon d'expliquer est entre autre détaillée dans le terme " KABBALE" du lexique).