multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

dimanche 15 mai 2016

ÉQUILIBRE : plaisir interdimensionnel





Capacité à ne pas nous identifier de façon démesurée à un type de plaisir ou de déplaisir, à un type d'événement agréable ou désagréable, afin de garder le contact avec la totalité de ce que nous sommes et moduler nos attitudes, nos comportements, nos activités... pour nourrir chacune des dimensions de notre Être d'une belle énergie lumineuse.

Exemples: aimer le chocolat mais se nourrir également de d'autres aliments; se faire insulter et rester calme en s'appliquant à comprendre l'origine de cette attitude; faire des activités sociales animées et se garder du temps pour des activités plus solitaires et plus calmes....



L'équilibre est possible lorsque nous reconnaissons le pôle opposé d'une activité auquel nous sommes invité à faire une place également dans notre vie, ou encore, les pôles complémentaires à inclure (lorsqu'il s'agit d'activités aux volets multiples). Quand nous sommes fasciné par un seul pôle ou un seul élément, nous sommes si inconscient des autres éléments nécessaires à notre équilibre que nous ne pouvons les inclure dans notre façon de vivre. Ainsi, l'ignorance et le manque d'expérience rendent parfois impossible la vie équilibrée. La psychologie multidimensionnelle est un très bon exemple de la recherche d'équilibre.

Pour ressentir une plénitude durable à l'intérieur de nous, nous avons besoin de nourrir chacune des dimensions de notre Être. Si nous en négligeons une ou plusieurs, nous ressentirons un vide, une carence, que nous essaierons souvent de combler par un abus de quelque chose (ex: abus dans les achats, la nourriture, l'alcool, les drogues, le sexe, les sensations fortes, les lectures, le travail...).

Par conséquent, une personne bien équilibrée au niveau de l'ensemble de son Être, prendra du temps pour développer chacune de ses dimensions de son Être au cours de sa journée. Le soir en se couchant (ou le matin en se levant), elle pourra observer de quoi auront eu l'air ses plus récentes activités et où elle s'est sentie carencée, vidée et déséquilibrée, où elle s'est perçue dans les abus et les compensations malsaines. De façon plus détaillée, nous pouvons dire que notre dimension atmique se développe par l'écoute intérieure, le silence, la méditation... Notre dimension psychique, par l'aide, le support, l'encouragement, les compliments...

Notre dimension causale, par les projets créateurs, les nouveaux défis, les chemins inconnus que nous explorons... Notre dimension mentale, par la discussion, la lecture, l'écriture, le visionnement d'émissions d'information... Notre dimension astrale, par les jeux, l'humour, les arts, la musique, les films...

Notre dimension éthérique, par l'air frais et les aliments naturels et frais et par toutes les activités du continuum de la sexualité: poignées de main, accolades, baisers, caresses, massages... Finalement, notre dimension physique, par l'exercice, l'hygiène, le repos... Si nous négligeons une ou plusieurs de ces dimensions, nous serons déséquilibrés et nous serons portés à compenser par divers abus ou diverses drogues. C'est pourquoi tout régime, tout nouveau mode de vie, ne peut être efficace (à long terme) que s'il est effectué en même temps qu'une recherche d'équilibre au niveau de la nourriture dont nous avons besoin dans chacune des dimensions de notre Être.

De même, dans les amitiés, les familles, les couples... pour qu'une relation soit saine, il est nécessaire qu'elle soit imprégnée d'activités variées correspondant à toutes les dimensions de notre Être. Autrement, nous nous sentirons brimés, négligés, étouffés, insatisfaits. Les relations durables et harmonieuses sont donc celles où les êtres sont suffisamment ouverts pour partager toutes les dimensions d'eux-mêmes et ainsi se maintenir dans un mode de vie équilibré.

Comme cet équilibre exige de l'observation de soi, de la connaissance de soi, de la connaissance des divers éléments que comprend la vie multidimensionnelle, il est naturel que nous ne parvenions pas à vivre de façon équilibrée avant une certaine maturité (et cette dernière s'acquière généralement après plusieurs vies, après plusieurs expériences souffrantes et déséquilibrées de toutes sortes). Ainsi, la patience est bien précieuse dans notre recherche d'équilibre.

Toutefois, il est utile de rappeler que notre âme divine et notre Esprit divin sont nos meilleurs guides pour nous aider à vivre équilibré. Si nous apprenons à les écouter ainsi qu'à les respecter (agir en conséquence des messages que nous recevons d'eux), nous aurons continuellement des indications nous permettant de savoir qu'il est temps de commencer ou d'arrêter, d'aller quelque part ou de partir, de consommer telle chose ou de s'en abstenir, de continuer une activité ou de changer pour une autre... En d'autres mots, nous saurons quand changer de dimension pour diversifier nos explorations.

À chaque instant de notre vie nous sommes guidés mais notre fascination et notre
inconscience sont parfois si grandes que nous ne percevons pas ou plus cette guidance. Avec de la pratique, nous pouvons la retrouver et apprendre à nous équilibrer de mieux en mieux dans tous les volets de notre vie.