multidimensionnalité

multidimensionnalité
Bienvenue

samedi 21 mai 2016

MULTDIMENSIONS de la Sexualité tantrique




La Sexualité tantrique nous fait découvrir la globalité de qui nous sommes d'une façon très différente de la sexualité conventionnelle. La Sexualité tantrique nous apprend à ne pas focaliser sur l'orgasme. Elle nous invite plutôt à découvrir la sensualité de l'ensemble des parties du corps, elle nous invite à prendre le temps de jouer, de parler, de bouger lentement, doucement, tendrement avec notre partenaire, afin de communier ensemble véritablement, au lieu de simplement nous unir sexuellement dans le but d'atteindre pendant quelques secondes un sommet orgasmique.

La Sexualité tantrique nous fait découvrir comment l'énergie sexuelle est en fait de l'énergie spirituelle condensée à l'intérieur de nous. Lorsque nous apprenons à bien faire circuler en nous notre énergie sexuelle, nous constatons qu'elle vient dynamiser toutes nos dimensions de vie : les activités physiques, l'émotivité (l'humour, les arts, les rêves les plus beaux...), la pensée, la volonté, la créativité, la capacité à Aimer et à écouter nos intuitions.

La Sexualité tantrique vitalise tout notre Être, le régénère, le guérit, et lui donne une énergie de présence, de conscience, de sensibilité, toute nouvelle. La Sexualité tantrique nous invite à avoir divers moments de caresses, de tendresse, d'union complète (ce que nous appelons habituellement « faire l'Amour »), en maîtrisant la puissance du Feu sexuel en nous, en modulant les jeux sensuels, de façon à ne pas permettre à l'énergie d'atteindre son point de libération et d'extériorisation (ce que nous appelons habituellement « l'orgasme »). De cette façon, nous découvrons comment l'énergie qui circule en nous pendant ces moments de sensualité, de sexualité intense, nous fait ressentir différemment tout notre corps, comment l'énergie sexuelle garde bien vitalisés bien en santé nos organes sexuels (la prostate et le tonus sexuel pour l'homme, et les ovaires, l'utérus et la lubrification naturelle chez la femme), et aussi comment l'énergie sexuelle monte dans la colonne vertébrale et vient vitaliser le cœur, la tête, le cerveau, pour nous rendre de plus en plus Amoureux, Intelligents et en Santé.



Il est utile d'apprendre à respirer profondément pour aider l'énergie sexuelle à bien circuler en nous pendant ces moments de partage si intenses. Il est important aussi de ne pas faire de trop longues expériences tantriques au début car nous ne sommes pas encore habitués à bien faire circuler l'énergie sexuelle dans tout le corps, alors elle reste en majeure partie dans le bassin et elle peut brûler des canaux subtils du corps éthérique à ce moment. Il faut donc faire des jeux de 5, 10 ou 15 minutes, arrêter, observer comment on se sent au niveau du bassin, et s'il y a des douleurs, cesser les jeux sensuels ou sexuels et les reprendre x heures ou x jours plus tard, lorsque l'énergie sexuelle s'est bien diffusée, s'est bien transmutée, dans tout le corps. S'il n'y a pas de douleur, nous pouvons reprendre les jeux encore quelques minutes. De cette façon, nous apprenons à canaliser de plus en plus d'énergie en nous et nous pouvons prolonger chaque fois un peu plus les merveilleux moments de partage sensuels, sexuels, que nous vivons.

L'énergie nouvelle que nous accumulons ainsi augmente notre potentiel d'action, de concentration, de création... et nous permet une conscientisation de nos faiblesses encore plus grande, car plus nous avons d'énergie en nous, plus nous devenons conscient de ce que nous  sommes et plus nous pouvons transformer rapidement les facettes d'ombre, d'égo qui nous habitent.

Si nous ne transformons pas ces facettes sombres, elles grandiront davantage avec la nouvelle énergie que nous aurons développée dans nos expériences tantriques. La Sexualité tantrique est donc une arme a deux tranchants, bien utilisée, elle nous régénère, mal utilisée, elle nous dégénère. Chacun doit développer sa propre responsabilité à ce niveau, autrement dit, choisir volontairement de réduire la taille de son égo, de son ombre, s'il ne veut pas se retrouver avec des conflits grandissant avec les gens.

Naturellement, la Sexualité tantrique permet aux hommes de maintenir leur érection aisément même à un âge très avancé, et elle permet aux femmes d'obtenir une lubrification abondante, même à un âge très avancé. Et tous les sphincters, les muscles, en lien avec les organes du bassin, restent forts et bien vitalisés (ou retrouvent leur force et leur vitalité) car l'énergie interne devient si grande et si puissante qu'elle maintient le corps physique dans un état de santé, de jeunesse, exceptionnel, sans aucun médicament, sans aucune chirurgie, ce qui est formidable ! Les rides, les cernes, apparaissent beaucoup moins vite également car l'énergie sexuelle préservée à l'intérieur de nous vient vitaliser grandement le visage également. C'est donc un "lifting" naturel, par notre propre énergie préservée.

La Sexualité tantrique nous invite aussi à délaisser les contraceptifs chimiques et toxiques pour le corps de la femme (pilules, mousses, gels), ainsi que tous les corps étrangers qui sont placés en elle (et qui souvent, développent des kystes, des champignons, des... pour repousser ces corps étrangers : diaphragmes et stérilets). Le Sexualité tantrique nous demande plutôt de revenir à ce qui est le plus naturel : la surveillance du cycle de fécondité et le condom (sans spermicide, car cette substance toxique qui peut tuer des spermatozoïdes peut tuer des cellules saines dans le corps de la femme).

Il est important aussi de savoir que les gens qui pratiquent la Sexualité tantrique sont plus vitalisés, alors les femmes ont des ovules qui vivent plus longtemps (environ 7 jours) et les hommes ont des spermatozoïdes qui vivent eux aussi plus longtemps (environ 7 jours également), alors il faut prendre une marge de sécurité de 14 jours au milieu du cycle de la femme, au lieu de seulement 2 ou 3 jours, si nous ne sommes pas prêts à accueillir des enfants. Le tantrisme ne peut pas être pratiqué non plus en période de menstruation ou de grossesse.



Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source de Francesca : A l’ère de la Multidimensionnalité